MANIFESTE



L'AJC concentre son énergie sur la fabrication « artisanale » des films plus que sur la quête d’importants moyens financiers, et protège autant que possible un territoire de recherche et d’expérimentation artistiques où la prise de risques resterait véritablement possible. A travers le low-budget, l’atelier défend une idée de « petite forme » comme garantie d’un élan, d’une débrouille, d’une inventivité et d’une liberté à mettre en jeu, tout en gardant haut le niveau d’engagement cinématographique.

Il ouvre à chacun·e la possibilité d’explorer une écriture cinématographique non formatée par des intimations externes, et permet aux auteurs d’être immergés dans un processus de création et de découverte de leurs propres moyens d’expression. Toutes les formes en adéquation avec les moyens et la vision que nous présentons ici sont possiblement accueillies : documentaires, films expérimentaux, essais poétiques, fictions, objets-cinéma, forts ou fragiles.

Sur ces bases, nous restons fidèles à une mission qui est la nôtre depuis toujours :

- Remplir un rôle d’accueil pour les films qui ne trouveraient pas de place dans le circuit traditionnel, non pas par manque d’intérêt ou d’exigence, mais par la nature même du projet et des forces qu’il mobilise. Nous voulons rester LE lieu d’accueil des films qui se construisent selon des procédés et des temporalités inhabituelles.

- Trouver à chaque projet son cadre idéal d’éclosion. Permettre à un projet de se développer, de renforcer sa cohérence, la pertinence de son propos et la justesse des moyens de réalisation. C’est ici la recherche cinématographique et la richesse des démarches que nous cultivons, pour permettre à chaque film d’explorer son propre langage, de l’amener aussi loin que possible.

- Dédramatiser la mise en chantier et la réalisation d’un premier film, pour ne pas inhiber et permettre un contact en douceur avec la profession. Travailler l’accueil des jeunes cinéastes autodidactes, celui des étudiants sortis d’écoles de cinéma, de graphisme, d’art, des humanités ou tout autre parcours, ainsi que celui des jeunes techniciens pour leur permettre de « faire leur armes » dans les meilleures conditions : un lieu qui conjugue une exigence professionnelle et une liberté de recherche.



| | More