La force de l’AJC consiste à rassembler une multitude d’énergies. Il s’agit d’un lieu-laboratoire habité et nourri à 360° par ceux qui le traversent et dont tout le monde est invité à se sentir acteur. L’équipe se tient dans un fin mélange entre salariat et bénévolat, principalement des jeunes qui insufflent une dynamique à l’Atelier. Quelques groupuscules distincts sont donc identifiables :



L’équipe interne, dite « de terrain »

Victor, Jean-Christophe et Lucrezia, ce sont les salariés de l’AJC. Ils assurent la gestion quotidienne de l’Atelier.

-Victor est coordinateur et chargé de production : lorsqu’un film est réalisé à l’AJC Victor est le premier interlocuteur. En fonction de l’état d’avancement du projet, il questionne les intentions, le dispositif, la mise en scène, l’écriture, les besoins et les envies. Il tente de trouver des solutions et d’affiner le projet.

-Jean-Christophe est secrétaire et assistant de production.

-Lucrezia est monteuse et responsable technique (mais surtout monteuse !) Elle est là pour monter les films avec les réalisateurs, ou, selon les nécessités du projet, pour faire du simple suivi de montage. A l’occasion, elle peut aussi se limiter à des tâches de préparation au montage (assistanat). Elle est souvent présente en amont également, pour accompagner Victor dans le suivi de projet, toujours en vu du montage à venir.

Le Conseil d’Administration

A l’AJC il s’agit d’un conseil « roulant » qui se renouvelle régulièrement. Chaque membre de l’AJC peut se présenter s’il souhaite s’impliquer encore plus dans la vie de l’Association : valider les choix et les orientations de fond et se préoccuper de la survie administrative et financière de la structure. L’expérience du Conseil d’Administration a été formatrice pour un grand nombre de personnalités du cinéma d’aujourd’hui, qui ont compris à l’AJC les rouages et le fonctionnement de la production en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Sont actuellement membres du CA : Charlotte Grégoire (réalisatrice), Samuel Ab (réalisateur) et Lancelot Hervé- Mignucci (ingénieur du son.)



Le Groupe de Lecture

Il s’agit des bénévoles de tous horizons (auteurs, techniciens, curieux d’autres disciplines) qui s’engagent à lire les dossiers de demande de production et à rencontrer les auteur·e·s pour en discuter de visu. Ils sont par conséquent chacun·e les rapporteurs des projets lors de la commission qui détermine si un film est accepté ou non en production à l’AJC. Pour beaucoup, c’est un apprentissage : c’est la première fois qu’ils lisent des dossiers de cinéma et qu’ils endossent la responsabilité d’une acceptation ou d’un refus.
Il arrive aussi fréquemment que le Groupe de Lecture s’implique ailleurs dans l’AJC, pour proposer un projet, discuter du matériel, aider techniquement un film, créer un lien avec une autre structure…
Tous les 2 mois, le Groupe de Lecture organise une réunion collégiale où chaque auteur·e est libre de présenter une étape de travail. Le Groupe assure ainsi un suivi collectif des films.
Le Groupe de Lecture est aussi variable, il peut changer au gré des saisons et des disponibilités de chacun·e.

Les techniciens et collaborateurs bénévoles

Si les films peuvent se finaliser à l’AJC, c’est en grande partie grâce au travail fourni bénévolement par de tous les membres de l’Atelier et des techniciens ou autres soutiens humains extérieurs. L’AJC a pour mission assumée de donner non seulement aux jeunes réalisateurs, mais aussi aux jeunes techniciens, la possibilité de se constituer un bagage de premières expériences. L’Atelier est aussi ouvert à des techniciens plus armés qui veulent élargir le panel de leurs pratiques ou à des professionnels confirmés en quête d’une certaine liberté de fabrication et/ou dans l’esprit d’une réelle transmission des savoirs. Tous, à un moment précis de leur parcours, reconnaissent l’intérêt pour eux de créer dans un contexte qui n’est pas celui de l’industrie classique.


| | More